Étude exclusive : l’écart entre nos pensions et celles des pays voisins monte jusqu’à 48 %

Une nouvelle étude du PTB démontre que le montant des pensions légales en Belgique est très bas comparé à celui des pays voisins. « L’écart par rapport à nos voisins va jusqu’à 48 % », explique le spécialiste des pensions du PTB, Kim De Witte. « Et cet écart risque de se creuser davantage avec les nouvelles mesures prises par le gouvernement Michel ».

 

Télécharger l'étude ici.

Pour calculer cet écart, le service d’études du PTB s’est basé sur un cas concret. Celui d’un travailleur âgé de 63 ans, qui a travaillé pendant 40 ans et qui à la fin de sa carrière gagnait 45.000 euros bruts par an. Si cet homme prend sa retraite en 2017, voici quelle serait sa pension chez nous et chez nos voisins (montants bruts) :

  • en Belgique : 1.195,48 euros par mois ;
  • en Allemagne : 1.300,64 euros par mois ;
  • en France : 1.679,23 euros par mois ;
  • au Luxembourg : 1.771,75 euros par mois ;
  • aux Pays-Bas : 1.803,35 euros par mois.

Ainsi un travailleur qui comptabilise exactement le même nombre d’années de carrière et qui a gagné exactement la même chose touchera une pension légale de 9 % de plus en Allemagne, de 40 % de plus en France et de 48 % de plus au Luxembourg. Aux Pays-Bas, il touchera une pension supérieure de 51 %, mais la comparaison est néanmoins plus complexe, car aux Pays-Bas un tiers de la pension se compose de pensions complémentaires (obligatoires).

Le fossé entre les pensions légales en Belgique et celles de ses voisins risque de se creuser davantage ces prochaines années. Une étude du Bureau du Plan a démontré que la pension légale par rapport au dernier salaire chutera pour les travailleurs masculins d’au moins 10 %.

« Plutôt que de renforcer le régime des pensions légales, le gouvernement Michel continue de le démanteler », constate Kim De Witte, spécialiste du PTB sur les questions de pension et auteur de l'étude. « Le bonus pension et un certain nombre de périodes assimilées ont été supprimés, la pension de ménage va disparaître et la pension des fonctionnaires a sérieusement été rabotée pour l'aligner sur celle des travailleurs salariés. Le gouvernement voudrait en outre instaurer un système de pension à point, dont la valeur dépendra des finances publiques, du nombre de pensionnés et du salaire moyen. Cette réforme risque aussi de faire baisser plus encore les pensions légales ».

Le souhait de la majorité des Belges est d’avoir une bonne pension légale. La Grande Enquête sur les Pensions menée en 2015 par iVox à la demande du Knack révèle que deux tiers des Belges préfèrent une pension légale plus élevée aux avantages fiscaux comme l’épargne-pension.

Pour Kim De Witte, prétendre que les pensions légales deviendront impayables est un mythe. « Selon le Comité d’étude sur le vieillissement, en 2060 les dépenses en matière de pensions légales seront en Belgique inférieures à ce que dépense actuellement l’Autriche ou la France. Ce n’est donc pas infaisable, c'est juste une question de choix de politique sociale et fiscale ».

Le PTB propose d’investir 3 milliards d’euros supplémentaires pour relever les pensions légales. Cette somme serait prélevée sur les six à huit milliards d’euros que rapporterait une taxe des millionnaires, à savoir un impôt sur les fortunes de plus d’un million d’euros.


Soyez le premier à commenter

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.

Prêt à remplir cette enquête?