lotterie_long_banner_fr.jpg 

D’abord, le gouvernement nous impose de travailler plus longtemps. Ensuite, il tente de couper dans nos pensions. Certains perdraient plus de 100 euros par mois. Comment osent-ils ? Nos pensions sont déjà parmi les plus basses d’Europe.

Et, maintenant, avec ce qu’ils appellent la « pension à points » (voir ci-dessous), ils veulent faire de nos pensions une vraie tombola. Ce n’est qu’en toute fin de carrière que vous saurez combien vous pourrez espérer toucher, et même parfois à quel âge vous pourrez arrêter (pour certains, cela peut n’être défini que 3 ans avant la fin de la carrière).

Ma pensions est un droit, pas une tombola. Tirez la sonnette d’alarme dès maintenant, faites passer l’info et, ensemble, faisons reculer le gouvernement.

La pension à points : comment ça marche ?

Pour le PTB, notre pension est un droit, pas une tombola.

 C’est la grande réforme du gouvernement pour casser notre système de pension. Avec ce nouveau système, ce n’est qu’au dernier moment que vous saurez combien vous toucherez. Et vous ne saurez peut-être que trois ans à l’avance quand vous pourrez partir à la pension. Une vraie tombola où tout le monde est perdant.

Dans le système actuel, nous construisons chaque année notre pension sur base d’un pourcentage de notre salaire. Après 45 ans de carrière, notre pension sera à peu près égale à 60 % des salaires touchés tout au long de notre vie active. C’est trop peu, mais ça a le mérite d’être clair.

Dans le système « à points », on ne construit pas sa pension avec des euros, mais avec des points. Et ce n’est qu’en fin de carrière qu’on vous dira quand vous pourrez transformer ces points en pension et quelle sera la valeur du point. Cela dépendra de la dette de l’État ou de l’espérance de vie. Si la dette publique augmente, votre pension baisse. Si on vit plus longtemps, votre pensions baisse.

Pour le PTB, notre pension est un droit, pas une tombola.

Tirez la sonnette d’alarme dès maintenant, faites passer l’info et, ensemble, faisons reculer le gouvernement.

5707 SIGNATURES
10000 signatures

5707 personnes ont déjà tiré la sonnette d'alarme. Voulez-vous aussi ajouter votre nom ?

Si vous cochez « J'accepte de recevoir des e-mails » ou « J'accepte de recevoir des SMS », vos données seront intégrées à nos contacts afin de vous tenir au courant des publications et activités du PTB. Vous avez le droit de faire supprimer ces données ainsi que de les compéter. Si besoin, adressez-vous au PTB, Boulevard Lemonnier 171, 1000 Bruxelles ou à ptb@ptb.be.

Montrer 3798 réactions

  • signed 2017-12-13 05:49:20 +0100
  • signed 2017-12-13 04:37:40 +0100
  • signed via 2017-12-13 04:18:31 +0100
  • signed 2017-12-12 23:22:50 +0100
  • signed 2017-12-12 23:18:27 +0100
  • signed 2017-12-12 22:34:53 +0100
  • signed 2017-12-12 22:30:44 +0100
  • signed 2017-12-12 22:20:58 +0100
  • signed 2017-12-12 21:19:01 +0100
  • signed 2017-12-12 21:17:45 +0100
  • signed 2017-12-12 21:03:26 +0100
  • signed 2017-12-12 20:56:24 +0100
  • signed 2017-12-12 20:47:13 +0100
  • signed 2017-12-12 20:07:22 +0100
  • signed 2017-12-12 19:56:29 +0100
  • signed 2017-12-12 19:53:25 +0100
  • signed 2017-12-12 19:33:33 +0100
  • signed 2017-12-12 19:10:13 +0100
  • signed 2017-12-12 19:02:59 +0100
  • signed 2017-12-12 18:51:53 +0100
  • signed 2017-12-12 18:33:09 +0100
  • signed 2017-12-12 18:10:20 +0100
  • signed 2017-12-12 18:04:31 +0100
  • signed 2017-12-12 18:01:29 +0100
  • signed 2017-12-12 17:41:58 +0100
  • signed 2017-12-12 17:35:38 +0100
  • signed 2017-12-12 17:12:50 +0100
  • signed 2017-12-12 16:42:54 +0100
  • signed 2017-12-12 16:41:04 +0100
  • signed via 2017-12-12 15:04:27 +0100